12 août

L'idée est celle de deux auteurs québécois, Patrice Cazeault et Amélie Dubé qui ont lancé un événement pour mousser la littérature québécoise, à une date précise, en utilisant les réseaux sociaux pour créer un effet d'entraînement.

Simple.

En deux semaines, plus de 10 000 personnes ont joint les rangs de l'événement Facebook créé pour que le 12 août soit une journée d'achat de livre québécois. Et ce qui est passionnant, c'est d'aller voir le partage d'information qui circule, les gens enthousiasmés, fiers de leurs découvertes. En plus, les médias en ont parlé, ici et là. L'événement aura donc bénéficié d'une belle visibilité.

Bien sûr, il serait triste que les gens ne s'en tiennent qu'à cette journée pour lire des livres québécois. Mais personnellement, je pense qu'il n'y a rien comme une journée un peu spéciale pour mettre l'accent sur une réalité. Ceux qui achetaient et lisaient déjà de la littérature québécoise peuvent ainsi continuer à le faire... et ceux qui ne le faisaient pas peuvent être amenés à sortir des sentiers battus.

N'est-ce pas lorsqu'on sort des sentiers battus que l'on fait les plus belles découvertes?

**

Et moi? Qu'ai-je acheté en ce 12 août?

J'ai été voir mon amie Marie-Hélène Vaugeois dans sa chouette librairie. "Ça devrait te plaire", m'a-t-elle dit en me tendant le dernier livre d'Hélène Dorion, Recommencements. Récit du deuil de sa mère, tissé avec celui d'une séparation. Oui. Ça devrait me plaire, en effet.

Allez!

Achetez, lisez québécois!