Entrevue SILQ 2014

C'est le Salon du Livre international de Québec qui bat son plein. La grande fête annuelle du Livre à Québec, le rendez-vous des lecteurs, petits et grands. L'occasion de parler de littérature et de l'univers du livre.

Mercredi, j'y avais rendez-vous avec des étudiantes pour une entrevue. C'est tout ce que je savais quand je me suis présentée au stand de Septentrion. Deux jeunes filles m'attendaient, souriantes. Et on m'a vite expliqué de quoi il en retournait. 

Elles étudient en cinéma au Cégep de Ste-Foy et, pour un de leurs cours, doivent produire un documentaire. Elle ont pour cela choisi d'aborder le milieu du livre, en cernant toutes les étapes de sa production, partant de l'écriture jusqu'à la publication. Pour ce faire, elles étaient entrées en contact avec ma maison d'édition, y ont interrogé les divers intervenants. Et moi, j'étais là, m'a-t-on appris, pour leur parler de mon vécu d'auteure. 

L'entrevue a été bien agréable et dynamique. Les filles m'ont demandé comment j'avais trouvé ma maison d'édition, en quoi avait consisté le retravail sur le manuscrit, si j'avais été consultée pour le choix de la couverture du livre. Elles m'ont demandé si j'étais contente de mon contrat, et des relations avec mon éditeur. 

J'ai répondu de mon mieux, en spécifiant qu'il s'agit de mon expérience personnelle, limitée. Je leur ai donc exposé ma propre réalité, en mentionnant qu'il existe bien sûr d'autres façons de faire, d'autres types de maison d'édition. 

Le tout a duré une quinzaine de minutes.

J'en ai aussi profité discuter un peu avec la gang de Septentrion.

Le documentaire terminé, je devrais en réentendre parler. Peut-être sera-t-il mis en ligne? C'est à suivre!

J'en profite pour vous souhaiter un bon Salon du Livre, avant de retourner à ma vie de prof... et à la 3e version de mon manuscrit.