Correspondances_Eastman_accueil_affiche_2010On en dit beaucoup de bien dans les milieux littéraires. Moi, tout en suivant de loin les activités de cet événement culturel, notamment via le blogue de Venise, je n'y avais encore jamais participé . Cette année, ça y est: j'y vais.

Les Correspondances d'Eastman, on peut voir ça comme une belle célébration autour de l'acte d'écrire. Écrire des lettres, d'abord. Car le titre même de l'événement le souligne: il s'agit de correspondances. De "co-répondre", de se "répondre réciproquement", si on s'amuse avec l'étymologie du mot. Cet événement réunit des auteurs de divers horizons, appelés à participer à des ateliers devant public. Des spectacles sont également présentés en soirée. Cependant, aux Correspondances, l'écriture n'est pas l'appanage des seuls écrivains. Chaque participant est appelé à écrire ses propres lettres, au gré de l'inspiration. L'écrit est démocratique, à Eastman. Les frontières trop souvent érigées entre les professionnels de l'écrit et les amateurs tombent. Sans compter qu'on met de côté l'aspect "mercantile" des salons du Livre.

Idée géniale, les organisateurs ont conçu "le circuit des lettres" constitué de lieux d'écriture inspirants et tranquilles, où les épistoliers peuvent s'arrêter et écrire. En achetant le stylo-passeport au coût très raisonnable de 12$, les participants obtiennent de la papeterie spécialement identifiée et les lettres rédigées sont par la suite envoyées sans frais autour du monde.

Pour leur 8e édition, les Correspondances ont pour thème Rencontres inespérées. En effet, les rencontres les plus marquantes ne sont-elles pas celles qu'on n'espérait pas? Lorsque le hasard s'en mêle?

En ce qui me concerne, c'est la tête en vacances, à l'aube de la rentrée collégiale, que je pars. J'irai écrire dans les jardins et chambres d'écriture, j'irai entendre des auteurs inspirants comme Hélène Dorion (découverte récente et ô combien enivrante que sa poésie!), Myriam Beaudoin, Dany Laferrière, Kim Thuy et la grande Clémence Desrochers. Sans compter que j'y retrouverai d'autres blogueurs et blogueuses.

Oui. Beaucoup de plaisir en perspective autour de ces fameuses Correspondances...