21 octobre 2014

Hors la cage

J'ai mis de côté le roman sur lequel je travaillais depuis trois ans.  Il n'est pas près. Ne va nulle part.  La troisième version, même meilleure, n'a pas encore assez de chair. "Rien n'est raconté". Mon directeur littéraire l'a trouvé beaucoup mieux, c'est vrai. Plus intéressant, avec des personnages plus attachants. Mais j'aurais eu encore beaucoup, beaucoup de travail à y apporter. Alors je le dépose.  Je me suis acharnée, c'est fou. Sans doute parce que le fait d'avoir reçu une bourse du CALQ m'enchaînait à mon... [Lire la suite]
Posté par Julie GravelR à 12:51 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

03 juillet 2014

Le CALQ: appui, soutien, fierté

Dans son édition des samedi 17 et dimanche 18 mai derniers, Le Devoir consacrait un cahier "Arts et lettres" aux 20 ans du CALQ, le Conseil des Arts et des Lettres du Québec, soulignant le contexte de la création, l'évolution et les nouveaux défis de cet organisme névralgique pour la culture québécoise. C'est bien connu, une certaine droite néo-libérale fustige les fonds publics "gaspillés" pour les artistes qui, selon cette vision, devraient se soumettre à la loi du marché. Que le meilleur gagne. Tant pis pour le reste. Si un... [Lire la suite]
Posté par Julie GravelR à 09:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 octobre 2013

De cailloux et d'écriture

Gabrielle Roy, une écrivaine que j'adore -et peut-être même mon écrivaine préférée- a écrit à la toute fin de sa vie à propos du temps qui lui a manqué.  Ces dernières pages de l'auteure ont paru justement sous le titre Le temps qui m'a manqué et c'est la suite inachevée de son autobiographie La détresse et l'enchantement.  Ce temps qui a manqué à Gabrielle Roy, c'est celui d'avoir pu annoncer à sa mère que l'écriture la faisait vivre désormais. Ainsi aurait-elle pu rassurer celle qui s'était épuisée à faire rouler... [Lire la suite]
Posté par Julie GravelR à 15:03 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
14 mai 2013

Vickie Gendreau: 1989-2013

Samedi matin, Vickie Gendreau, cette jeune auteure atteinte d'un cancer du cerveau qui avait attiré l'attention avec son percutant Testament, est décédée. Plusieurs me demandent si cette nouvelle m'ébranle.  Bien sûr que oui.  Mais "ébranler" est un mot fort qui peut être interprété sous plusieurs angles. Dans mon cas, je suis ébranlée humainement bien plus qu'ébranlée pour ce que ça me rappelle de mon propre pronostic. Car personne ne souhaite une telle fin, si abrupte. Pourtant, je me réjouis d'une chose, pour elle,... [Lire la suite]
Posté par Julie GravelR à 10:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
29 janvier 2013

Décevoir

Orphée ne passe pas la rampe.  Ni sur le fond, ni sur la forme. J’avais peur de décevoir et j’ai déçu.  En fait, si Éric ne m’avait pas connue, il n’aurait pas terminé la lecture du manuscrit et il m’aurait envoyé une lettre de refus. Une lettre «positive», a-t-il précisé, mais un refus néanmoins. Ce fut une longue discussion, hier après-midi. Mon directeur littéraire a pris le temps de m’expliquer ses remarques, page après page. Au fur et à mesure, je verbalisais mes intentions, ma vision des choses, mais je comprends... [Lire la suite]
Posté par Julie GravelR à 13:10 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
05 juillet 2012

Parce que les écrits restent...

J'écris un journal depuis que j'ai 8 ans. Tenu avec plus ou moins de régularité avec les années, c'est quand même de grands pans de ma vie qui ont été ainsi sauvegardés de l'engloutissement de l'Oubli. J'ai tenu un journal à la main jusqu'en 1997. À partir de ce moment, c'est essentiellement sur mon ordinateur personnel que j'ai poursuivi mon travail de réflexion. Or, les documents sur support informatique ne sont pas éternels. Ils peuvent se corrompre avec le temps, les changements de logiciels de traitement de texte, les... [Lire la suite]
Posté par Julie GravelR à 10:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 mars 2012

Verso

Impression étrange hier soir alors qu’après avoir tourné un peu dans mes draps, je me suis  relevée dans l’obscurité pour m’asseoir à mon bureau et griffonner quelques notes pour mon roman Orphée. Comme je réutilise de vieux manuscrits pour écrire au verso des feuilles, il m’arrive, par curiosité, de relire ainsi les quelques lignes à l'endos, au hasard. Et je suis tombée sur une page d’Enthéos, où Elsa annonce à Thomas que les nouvelles de sa santé ne sont pas bonnes. Et ce, alors que le printemps refleurit. Et ça m’a frappée.... [Lire la suite]
Posté par Julie GravelR à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2011

Parler d’un “livre pour grands” avec des enfants

Ces jours-ci, la classe de 3e année de mon fils travaille un module sur les genres littéraires. Comme mon Pinpin est très fier d’avoir une mère romancière (ça fait chaud au cœur!), il a convaincu sa professeure de m’inviter pour aller parler de l’écriture de romans à ses amis. Pour faire plaisir à mon fils, j’ai accepté de rencontrer sa classe mercredi matin, en pleine tempête de neige printanière. Disons que j’étais assez ambivalente. Comment intéresser des enfants à un univers qui ne leur est pas destiné? Comment leur parler d’un... [Lire la suite]
Posté par Julie GravelR à 11:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 septembre 2010

Quand la passion nous guide

Dimanche dernier, j'ai été entraînée dans le sillage de Marie-Ève Sévigny, passionnée par Québec et son univers littéraire, dans le cadre de la promenade organisée autour du thème Un dimanche à la rivière Saint-Charles, visant à mettre en valeur la relève littéraire de la vieille Capitale. Marie-Ève est une excellente communicatrice, souriante, attentive à son auditoire. Plusieurs sont devenus, avec les années, des habitués des parcours de la Promenade des Écrivains. Ils sont fidèles... et exigeants! Marie-Ève les captive, et apporte... [Lire la suite]
Posté par Julie GravelR à 09:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 juillet 2010

33, chemin de la Baleine, mon coup de coeur estival

Ce matin, j'ai fait ma petite chronique littéraire à la radio de Radio-Canada autour d'un coup de coeur, le roman 33, chemin de la Baleine de Myriam Beaudoin. Une très agréable lecture, une tragédie portée avec sensibilité, le tout construit autour d'une correspondance à sens unique. Un petit clin d'oeil dans mon été, que cette entrevue à la radio. Et une belle occasion aussi de parler de ma passion pour les auteurs anciens! On peut l'écouter en ligne ici.
Posté par Julie GravelR à 10:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]