Propylees_JGRSuis-je revenue?

Je ne sais trop. Quelque chose en moi est resté en Grèce, je crois. Une insouciance, un bien-être. Écrasés sous le poids d'un âne. Et le retour s'est fait dans des conditions difficiles.

Souvent, j'ai composé des billets pour ce carnet. Et, chaque fois, j'ai remis ce projet à plus tard. Les billets sont restés lettre morte. Idées éparses. Morceaux d'inspiration sans encrage.

Pourtant, j'émerge. Et je reviens en ces lieux virtuels. Où mes pensées atteignent parfois d'autres rives.

Quant à l'écriture, je me tiens sur son seuil. Je vois la lumière, mais j'hésite encore à entrer.

Photo: les propylées de l'Acropole d'Athènes dans l'éclatante lumière d'un matin de juin.